vendredi 24 juillet 2020

Une belle aventure dans les Alpes l'OTT


Salut, on vient de me demander de faire un résumé de mon trail. C'est jamais facile de partager ces moments la et à chaque fois je me dis que cela peut paraître prétentieux et surtout chiant à lire et d'un autre coté cela permet à ceux qui le souhaitent de découvrir le monde de l'Ultra trail,  en tout cas mon experience, j'ai décidé de choisir l'autre coté.


L'avant course:

Comme à chaque fois mon ami Eric du Raid yon me dit qu'il est motivé pour aller faire un trail dans les Alpes le weekend du 18 et 19/07/2020 . Je réfléchis un peu pas de Veilles Charrues pour cette année (plus de billets en vente), j'ai une semaine de congés. Allez c'est parti à Noël on est inscrit pour le trail du Beaufortin, malheureusement on est sur liste d'attente, par précaution Eric propose qu'on s’inscrive à l'OTT (Oisans Tour Trail) le même weekend un ultra de 88km avec 4800m de D+.
Le Covid passe par la , confinement, résultat le Trail du Beaufortin est annulé par contre l'OTT lâche rien, perso j'ai du mal à y croire que ce soit maintenu.
Fin de confinement l'OTT est toujours en course, bon il va falloir se préparer un peu quand même sachant que Eric est déjà dans les startings blocks.

 Allez plusieurs séances au pont dur dur..., des séances spécifiques avec le Raid Yon et quelques membres du RLV dont Jean Dany (DJ) qui nous entend parler de cette OTT, des exercices de gainage, une sortie avec DJ à Chantonnay. Je pense être prêt, j'ai pas de blessure mais ma grosse crainte c'est de ne pas avoir fait d'ultra depuis 2017 ( UT4M)

Dernière semaine, un super mariage pour vérifier que le cardio est au top, résultat 2 jours de courbatures à avoir sauté partout, 4 jours en Bretagne pour se ressourcer et jeudi après avoir mis 3h à préparer mon sac, je suis perdu j'ai l'impression d'être à la veille d'un exam et de ne plus rien savoir.

On prend la direction les Alpes avec Laurent, 4 ème coureur à partager l'aventure avec nous une belle personne  qui a une grande experience des ultra trails, et Dj. 
On passe la nuit dans un hotel à Lyon, sommeil très léger plutôt normal la veille d'une course.
Réveil 8h après quelques aventures on arrive à notre camping prés de l'Alpe d'Huez vers 15h.
Repas, repos, promenade...c'est un peu long et stressant d'attendre mais bon on profite du cadre. Arrivée enfin d'Eric et toute sa petite famille vers 20h30.
21h30 c'est parti on monte pour l'Alpe d'Huez ( impressionnant ces 21 lacets, je serai incapable de les monter en vélo), retrait des dossards , félicitations aux organisateurs qui ont su faire respecter les règles sanitaires liés au Covid. tout le monde se repose un peu avant le départ on sent la pression monter.

La Course:
0h01 c'est parti avec le Covid ils nous font partir par vague de  50 en trichant un peu, je prends le départ avec DJ et Eric, Laurent était dans la vague d'avant. Le début de course est particulier cela part très vite on traverse des singles et on est les un derrieres les autres donc pas le choix il faut se mettre dans le rythme. J'ai du mal et surtout des doutes sur mes capacités à tenir une telle distance.

Arrivée au 1er ravito (19ème km) à 3h du matin je retrouve Eric, Laurent et Dj sont déjà loin on les verra jamais de la course, on prend un peu de temps comme à chaque ravito mais çà fait du bien.
Allez c'est parti prochain ravito 45eme km, çà y est je suis dans ma course, quelle pied la plupart du temps je suis seul : quel plaisir de pouvoir être lucide, réfléchir à plein de choses, de profiter de tous ces paysages, de discuter avec des inconnus bref que du bonheur seul petit inconvenient il fait un peu froid (à peu prés 4 degré)
6h du matin un ravito pas prévu dans le roadbook nous propose un thé bien chaud accompagné d'un petit gateau proposé par Eric Cool.
 Du 32eme au 42eme km on monte tranquillement avec Eric j'ai l'impression d'être en mode rando avec un pote, on en profite pour prendre quelques photos du lever du jour Magique, de répondre aux messages de nos familles et amis.
Allez une belle montée de 3 km avant le ravito, on la monte à notre rythme je me sens super bien.
Au ravito du 45eme km, Mickael (supporter du Raid Yon) nous attend je suis lucide car je lui demande de mettre l'épine au frais pour ce soir car on aura soif à l'arrivée. Je demande des news de Dj et de Laurent:  Dj est sur son nuage c'est plus dur pour Laurent du à des problèmes gastriques
 J'en profites pour vérifier mes pieds cool pas une ampoule, j'ai bien fait de noker, taner et de me faire bichonner les pieds par isabelle Rembaud( merçi). On casse la croûte et c'est reparti.Il est 9h Un gros chantier nous attend 20 km autour du plateau d'Emparis, on se fixe 5h pour revenir au ravito de Besse.
Après un début difficile de monter, je trouve mon rythme tout ce passe bien on double beaucoup de monde qui sont dans le dur, les paysages sont magnifiques, c'est genial.  
Km 56 "plus de jus dans la pompe " grosse peur, que des pensées negatives qui arrivent, jamais je ne pourrai faire les 30 dernier km, c'est décidé j’arrête au chalet du Fay sur le plateau d'emparis, sauf que dans ces moments la il y a eric qui trouve toujours les bon mots pour vous remonter le moral et de ne pas vous laisser le choix sur le fait d'abandonner.
Résultat 10 minutes après je descends jusqu'au ravito de besse comme un bouquetin (en tout cas c'est mon impression)
Retour à Besse à 14h comme prévu où Amelie, Mickael et les enfants sont la, ils s’occupent de nous aux petits oignons( jambon, fromage, allègement du sac) des petites choses qui te font du bien et surtout t'aident à continuer.
Il est 14h30 il faut repartir il fait très chaud, je sais que cela va être dur il y a 11km pour aller à auris en oisans, j'avance plus à rien j'en peu plus 2 ème gros coup de mou sauf que ce coup de mou il est long, la aussi on a le temps de réfléchir surtout ne pas se laisser envahir par des pensés négatives la il faut etre costaud au niveau  mental, les 2 derniers km pour arriver au ravito sont interminable mais bon comme d'habitude on y arrive.
Les supporters sont encore la. La stratégie est simple il est 17h30, il nous reste 12km on sait qu'on passera la barrière horaire (22h30) donc on va y aller cool mais on va y aller à l'Alpe d'Huez.
C'est parti encore une fois la magie de l'ulta trail les jambes sont revenues, forcement le moral avec , je rattrape du monde et la tu les motives car tu sais ce qu'ils vivent, des que tu croises un bénévole tu lui dis Merci, tu as envie de pleurer toutes les 10 minutes, je commence même à avoir les hallucinations du trailleur (un phénomène lié à la fatigue), en gros je vois des animaux partout en fait ce sont juste des rochers ou des arbres, c'est assez impressionnant comme sensation.
Il reste 5 à 6km de montée Eric me rejoins avec son fils Léo ( qui vient de se rendre compte ce que c’était le trail en montagne) c'est génial Eric est en forme moi aussi on fini main dans la main à 19h40 ( on c'était fixé 20h comme objectif), on est finisher, perso j'ai un peu de mal à savourer je suis tellement fatigué mais comme dirait Eric "on l'a fait".
Pour info l'ami DJ a fini 5h plus tot, c'est un extraterrestre, gros respect pour lui il est prêt pour sa diagonale, Laurent est arrivé à 17h avec une fin de course un peu difficile.

Voila ce que j'ai vécu pendant ce trail, des paysages magnifiques, des moments magiques, des moments difficile une belle aventure.
Avant de conclure je voulais remercier ma chérie et mes enfants pour me laisser profiter de ma passion du running, ma famille, mes amis,  le RLV  et les supporters du raid yon pour tous vos messages d'encouragements qui vous font un bien important dans ce genre de course et un dernier merci aux organisateurs de OTT de n'avoir rien lâcher et de nous avoir fait profiter de cette belle experience. Gj

10 commentaires :

  1. Bravo pour ce '' résumé '' en effet si tu nous avais raconté le site du RLV aurait explosé! Ça donne envie et ça nous montre aussi le chemin qu'il nous reste à effectuer pour être au niveau.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour nous avoir résumé ton ultra Gj. Belle aventure. j'espère un jour pouvoir faire de même sur un ultra trail (c'est pas demain la veille 😌). Félicitations 👏👏et bonne récup à vous les Runners de l'extrême 😉

    RépondreSupprimer
  3. Merci Jo de nous faire partager ton aventure, félicitations à vous 4 si j'ai bien suivi. Pour ce genre de défi il faut avoir quelques moyens naturels c'est évident mais il faut surtout beaucoup de préparation. Pouvez vous toi et DJ nous donner une idée de votre investissement dans la préparation de ce genre de course. En ce qui concerne DJ je pense que c'est juste une étape vers un gros objectif ( je l'ai vu à l'arrivée d'un ultra trail de 103 km j'avais l'impression qu'il etait allé chercher le pain mais il l'avais oublié.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle aventure, bravo à vous 4, quel magnifique résumé rien qu'à le lire j'ai plus de jambes tellement ça doit être dur, encore bravo.

    RépondreSupprimer
  5. Gros respect
    Vous êtes des "WARRIORS"

    RépondreSupprimer
  6. jo a presque tout dit, sof une heur après son arrivé, on était tous a l'apéro . a refaire c'etait un super week end comme je les aime un grand merci a jo et au Raid Yon. ( en 9h00 de voiture avec jo , pas besoin auto radio on voit pas le temps passer ) .

    RépondreSupprimer
  7. GRAND RESPECT à tous et GRAND BRAVO ,
    GJO ,tu as des talents de traïlleur et en plus de romancier .
    C était un vrai plaisir à lire tes commentaires ne change rien ,tu m as donné le frisson . Cela va donner des envies à certains ,j en suis convaincu.
    Très belle expérience que tu as su partager . FELICITATIONS

    CHRISTIAN

    RépondreSupprimer
  8. C est un chouette résumé, bravo
    Grand respect les gars

    RépondreSupprimer

N'hésite pas à commenter, argumenter, féliciter, râler, chambrer, etc !!